Septembre Octobre - Les grands questionnements commencent

Avec la rentrée des classes, la routine revient. Alors pour compenser, je commence à m'interroger sur plein de choses. Je suis toujours un grand fan de maths mais je commence à m'intéresser aux sons. je fais semblant d'écrire et je demande qu'on ne lise des mots précis. Ca doit me travailler un peu tout ce grand mystère.

Mes petits plaisirs : les voitures et surtout les avions. J'aime bien aller voir les parapentes qui se posent et écouter Emma à son cours de flûte. J'adore cuisiner et faire des expériences avec Maman. Je suis un peu plus entreprenant : j'ai tenté le kart, c'était rigolo, mais je ne suis toujours pas prêt pour l'accrobranche.
Sinon, c'est encore un peu dur pour moi de savoir ce que je veux faire et ce que j'aime. Ben si, j'adore ma grande soeur, je la suis partout et je ne peux pas me passer d'elle.

J'ai commencé le judo et j'adore sauf que c'est un peu l'arnaque. On m'a dit que j'allais faire du sport mais "je fais pas de sport, je fais que des animaux" [ben oui, les positions sont imagées sur des animaux, la tortue qu'on doit retourner, le crocodile...]. Mais ça me plaît beaucoup, même si comme toujours, j'ai passé le premier mois à ne pas participer et à surtout observer.
Et puis, j'ai eu une super surprise pour mes 4 ans... Pour nous préparer, Papa et Maman nous faisaient visionner des films et je suis devenu un grand fan de Tic et Tac. Même que j'ia pleuré pendant la parade parce que j'ai fait coucou et qu'ils ne m'ont pas répondu.

Mes p'tites phrases sympa :

  ¤ A première vue, il se boit (le fromage blanc) - [Chic non le "à première vue" ?]
  ¤ Merci Maman me porter [le petit malin... comme ça, ça passe beaucoup mieux et ça fait craquer Maman !]
  ¤ Ils peuvent se batailler mais pas à mort [on est encore loin de l'objecteur de conscience....]
  ¤ Je suis pas n'importe assis moi ! (je ne suis pas assis n'importe comment)
  ¤ Pourquoi tu fais une voix si puissante ? [un jour, nous un peu énervés. Mais l'expression nous a calmé tout de suite. C'était mignon]
  ¤ Tu me racontes la guerre de Troie ? [au resto, parce qu'il s'ennuyait]
  ¤ Mon corps il a soif et il ne peut pas attendre [c'est sûr, dit comme ça....]
  ¤ Est-ce qu'il y a de l'air dans la maison ?
  ¤ Ben il est où mon zizi ???? [... sous le T-shirt... faut juste soulever...]